Nous joindre

Imprimer

Diminuer la taille du texte

Augmenter la taille du texte

Accueil > L'oeil > Sécurité oculaire

Sécurité oculaire

Sécurité oculaire au travail

Les blessures oculaires au travail sont étonnamment fréquentes. Chaque jour, 200 travailleurs canadiens subissent de telles blessures, se soldant souvent par des heures de travail perdues et, dans certains cas, par une perte de vision temporaire ou permanente.

La majorité des blessures oculaires qui surviennent en milieu industriel peuvent être prévenues par le port d'une protection adéquate au travail. Les protecteurs oculaires englobent :

  • Lunettes de sécurité avec ou sans ordonnances
  • Lunettes à coques
  • Masques faciaux
  • Masques de soudeurs
  • Masque intégral de protection

Les travailleurs devraient porter une protection oculaire chaque fois qu'il y a risque de blessure aux yeux. De plus, toute personne qui visite ou franchit une zone comportant des dangers pour les yeux devrait porter une protection oculaire. Les personnes qui travaillent au soleil ou qui utilisent un équipement qui les expose aux rayons ultraviolets devraient aussi porter une protection oculaire appropriée. Parfois, une simple paire de lunettes solaires suffit.

Si vous décidez d'entreprendre des travaux de bricolage et/ou de rénovation à la maison, le port d'une lunette de protection est recommandé pour protéger les yeux des particules de poussières et débris. À plus forte raison si l'activité consiste à manipuler des outils ou produits tels qu'une scie, une ponceuse électrique, des produits décapants et/ou corrosifs. Si vous effectuez des travaux de soudage, il est important de porter une lunette de protection de teinte verte avec un filtre qui absorbe à la fois les rayons UV et les infrarouges.

Sécurité oculaire dans les loisirs

Durant la pratique de certains sports, la sécurité oculaire ne devrait pas être négligée.  Les enfants sont très vulnérables puisque le mécanisme de la vision continue de se développer jusque vers l'âge de 8 ans et le lien entre la vision et le cerveau n'atteint pas sa maturité avant la fin de l'adolescence.Cela les entraîne donc à mal juger la vitesse ou la distance d'une balle ou d'une rondelle. À preuve, 42 % des blessures aux yeux dans les sports surviennent chez les enfants de moins de 14 ans.

Aujourd'hui, le basketball et le baseball sont devenus les principaux responsables des blessures oculaires, suivis par les sports nautiques et les sports de raquette. On peut classer les sports selon le risque qu'ils représentent en termes de blessures oculaires, soit faible, haut et très haut risque. La première catégorie regroupe tous les sports pour lesquels les participants n'ont aucun contact physique ou avec un bâton, comme la natation et le cyclisme. Les sports à haut risque regroupent ceux où les joueurs utilisent un dispositif qui sert à frapper, comme un bâton de hockey ou de baseball, ou bien une raquette, et ceux où les joueurs sont autorisés à plaquer ou frapper leur adversaire. Les arts martiaux, qui n'utilisent aucune protection oculaire, ainsi que l'escalade de rocher, font partie quant à eux des sports à très haut risque.

Les blessures oculaires les plus fréquentes dans les sports sont :

  • Abrasions cornéennes – égratignures et coupures
  • Blessures causées par un objet contondant – comme l'impact d'une balle ou d'une rondelle
  • Blessures causées par la pénétration d'un objet dans l'oeil – comme un éclat de bois ou de plastique

Il faut savoir que le vieillissement peut avoir un impact sur la mobilité et le temps de réaction et qu'il peut être plus long de se déplacer hors de la trajectoire d'un projectile. De plus, certaines maladies comme le glaucome et la dégénérescence maculaire liée à l'âge limitent la vision périphérique et représentent un risque additionnel de blessure aux yeux dans la pratique de sports à risque.

Une boutique de sports spécialisée pourra vous renseigner sur le type de protection oculaire qui convient au sport que vous pratiquez. Les lunettes en question doivent protéger du vent, des débris volants, du choc soudain, de l'éblouissement et des rayons UV. Mais pour prévenir les blessures, il faut vous assurer de porter votre équipement de façon adéquate et sécuritaire. D'où l'importance d'avoir un bon ajustement : la personne doit essayer les lunettes avec le casque qu'elle portera pour faire l'activité en question (ski, motoneige, escalade, tyrolienne, etc.). Les lunettes doivent être fixées fermement sans exercer une trop grande pression sur la tête, mais elles ne doivent pas non plus se mettre à bouger au beau milieu de l'activité parce qu'elles ne sont pas assez serrées ! Si les lunettes se déplacent ou glissent sur le visage, le risque de dommage aux yeux est augmenté; d'abord parce que les yeux sont exposés, mais également parce que le porteur devra gérer ses lunettes instables au lieu de se concentrer sur le jeu. Finalement, un traitement antibuée est particulièrement important pour une bonne acuité visuelle.