Nous joindre

Imprimer

Diminuer la taille du texte

Augmenter la taille du texte

Accueil > L'oeil > Maladies de l'oeil

Anatomie de l'oeil

 

Maladies de l'oeil

La cataracte

La rétinopathie diabétique

Rétinite pigmentaire

La Dégénérescence Maculaire Liée à l'Âge (DMLA)

Le glaucome

Cancers de l'oeil

L'amblyopie

Les corps flottants (myodésopsies)

Les infections oculaires : conjonctivite, orgelet et autres


La cataracte

L'oeil est muni d'une lentille appelée « cristallin » qui permet, à la manière d'une lentille de caméra, de faire la mise au point des images sur la rétine. On parle de cataracte lorsque le cristallin devient trouble ou opaque, ce qui altère la vision de près et de loin. Dans la plupart des cas, c'est le vieillissement de l'oeil qui cause cette opacification. Cependant, d'autres facteurs de risque peuvent mener au développement de cataractes :

  • le diabète et autres maladies du métabolisme;
  • une blessure oculaire;
  • l'hérédité;
  • certains médicaments;
  • les rayons ultra-violets.

La rétinopathie diabétique

La rétine est la membrane couvrant le fond de l'oeil et c'est elle qui capte les images à transmettre au cerveau. Le diabète peut entraîner certains problèmes au niveau de cette partie de l'oeil, et causer une maladie que l'on appelle la rétinopathie diabétique. Chez une personne atteinte, des vaisseaux sanguins anormaux se forment et peuvent laisser s'échapper du liquide et des graisses, causant ainsi une « enflure » de la rétine. Il peut également arriver que de petits vaisseaux envahissent la rétine et poussent comme les racines d'un arbre. S'ils se brisent, ils peuvent provoquer des hémorragies.

Rétinite pigmentaire

Voir un témoignage : http://youtu.be/Dbu6DGdxb5U

La Dégénérescence Maculaire Liée à l'Âge (DMLA)

On appelle macula la partie centrale de la rétine. C'est elle qui permet de lire, d'écrire, d'enfiler une aiguille, et d'exécuter tout autre travail de précision. Quand la macula est dégénérée, la vision centrale (vision de précision) diminue et peut même disparaître. La vision périphérique n'est pas affectée, de sorte qu'en général, la maladie ne conduit pas à la cécité totale et les personnes atteintes peuvent se déplacer seules, mais elles devront arrêter la conduite de leur automobile.

La DMLA affecte surtout les personnes âgées. En Amérique du Nord, cette maladie est la principale cause de perte de la vision de précision chez les gens de plus de 75 ans. 1

La recherche sur la DMLA a énormément progressé au cours des 5 dernières années. On sait que la cigarette combinée avec certains facteurs héréditaires augmentent de 8 à 10 fois le risque d'être atteint de la maladie.


Le glaucome

La forme arrondie de l'oeil est maintenue par une légère pression des liquides sécrétés à l'intérieur de l'oeil : c'est ce qu'on appelle la pression intraoculaire. Si la sortie de ces liquides à l'extérieur de l'oeil est limitée (pour une raison ou pour une autre), il peut y avoir une augmentation de la pression. Par conséquent, cela peut nuire au fonctionnement du nerf optique qui transporte les images de l'oeil au cerveau.

Le glaucome est une maladie qui entraîne un dommage au nerf optique et une perte des champs visuels (tout ce que l'oeil peut apercevoir sur les côtés, en bas et en haut, tout en fixant droit devant soi). L'augmentation de la pression à l'intérieur de l'oeil est souvent associée à cette maladie, mais d'autres facteurs augmentent le risque de son développement:

  • une histoire familiale de glaucome;
  • le vieillissement;
  • le diabète et les maladies vasculaires;
  • une grande myopie.

Cancers de l'oeil

Il existe deux types de cancers de l'oeil, dont les fréquences sont heureusement rares: le rétinoblastome et le mélanome choroïdien.

Le premier est une tumeur maligne de la rétine apparaissant habituellement avant l'âge de 5 ans, elle touche un oeil ou les deux. L'origine de la maladie est génétique et l'incidence est entre 1/15 000 et 1/20 000 naissances. Les deux symptômes les plus révélateurs sont le strabisme (oeil qui louche) et l'apparition d'un reflet blanc sur la pupille (dans certaines directions du regard, sous certains éclairages). 2

Grâce à de récentes découvertes, on peut utiliser le laser, la cryothérapie (engelures), la chimiothérapie et/ou la radiothérapie pour traiter ce cancer et ainsi sauver l'oeil. Toutefois, l'énucléation (ablation de l'oeil) est encore utilisée si le rétinoblastome est particulièrement avancé.

Le mélanome choroïdien quant à lui se manifeste chez l'adulte (l'âge moyen au diagnostic est de 56 ans). Il est encore moins fréquent que le rétinoblastome : on dénombre environ 500 nouveaux cas par année en France (environ 1 sur 100 000). 3 Ce mélanome se développe surtout dans les yeux clairs et l'exposition au soleil semble être un facteur de risque (comme pour le mélanome de la peau). Bien qu'il ne semble pas s'agir d'une maladie héréditaire, des cas familiaux peuvent se voir, ainsi que des associations à des mélanomes cutanés dans une même famille. Contrairement au rétinoblastome, il est très rare que les deux yeux soient affectés. Le mélanome métastasie souvent au foie. Les méthodes de traitement sont les mêmes pour les deux types de cancers.

L'amblyopie

L'amblyopie est la diminution de la vision d'un oeil au cours du très jeune âge. La vision de chaque oeil est stimulée dès la naissance, et ce, à chaque fois que le nouveau-né ouvre les yeux.

Chez les enfants, dans une proportion de 4 à 7 %, la voie qui conduit la vision d'un oeil au cerveau n'est pas stimulée de façon adéquate. La cause la plus connue de ce désordre est le strabisme, qui atteint environ 2 % de la population.1 L'autre cause la plus fréquente est lorsqu'un oeil envoie un message clair au cerveau tandis que l'autre oeil est non utilisé parce qu'il ne transmet pas une bonne image au cerveau. Cela se produit lorsqu'un oeil est beaucoup plus myope (oeil trop long) ou hypermétrope (oeil trop court) par rapport à l'autre.  

Heureusement, l'amblyopie peut être traitée. Le traitement consiste généralement à stimuler le développement visuel de l'oeil déficient en mettant un cache-oeil sur celui se développant normalement. Si le traitement débute lorsque l'enfant est en bas âge, c'est souvent une réussite complète.

Les corps flottants (myodésopsies)

Phénomène très répandu, les corps flottants sont de petites opacités de formes et de densités variables qui baignent dans le liquide à l'intérieur de l'oeil (un peu comme la lie dans une bouteille de vin). Sous certains angles, l'ombre projetée par les corps flottants se superpose aux objets regardés, ce qui donne l'impression de voir des « points », des « fils », ou même des araignées.

S'ils sont peu nombreux, les myodésopsies sont sans danger. Par contre, si leur nombre augmente et est accompagné d'éclats de lumière, un examen du fond de l'oeil doit être très rapidement effectué par un ophtalmologiste pour déceler d'autres problèmes beaucoup plus graves.


Les infections oculaires : conjonctivite, orgelet et autres

Les infections oculaires sont fréquentes, mais généralement bénignes, et il existe des médicaments pour les traiter.

La conjonctivite

C'est une infection généralement causée par un virus ou une bactérie, mais la conjonctivite peut aussi être le résultat d'une allergie. Elle se caractérise par l'infection de la conjonctive, une membrane transparente recouvrant l'intérieur des paupières ainsi qu'une partie du globe oculaire. 

On reconnaît la conjonctivite à la rougeur de l'oeil, la sensation de démangeaison ainsi que les sécrétions plus épaisses pouvant rendre difficile l'ouverture de l'oeil au réveil. 

Généralement, la conjonctivite disparaît en quelques jours et est sans conséquence grave. Cependant, le virus ou la bactérie en cause peut aussi infecter l'autre oeil.  Il est donc très important d'utiliser des flacons de gouttes ophtalmiques différents pour chaque oeil, de se laver les mains souvent et de ne pas frotter l'oeil infecté, car cela pourrait contaminer votre entourage.

La kératite

La kératite est une infection qui peut être causée par un virus, une bactérie ou encore un champignon (dans ce dernier cas, la maladie est souvent favorisée par le port de verres de contact). Elle se manifeste par des érosions ou des ulcérations de la cornée, ce qui affecte la vue et la rend trouble. L'oeil devient rouge, douloureux et sensible à la lumière, comme pour une conjonctivite. Cependant, le temps de guérison d'une kératite est plus long, et il est préférable de consulter un ophtalmologiste pour cette infection. Celui-ci prescrira des produits pour accélérer la guérison et empêcher du même coup l'opacification de la cornée. Autrement, la vision pourrait être diminuée de façon durable.

L'orgelet

Cette infection se développe dans le follicule d'un cil et se manifeste par une petite boule rouge et gonflée. Le traitement consiste en l'application d'une pommade antibiotique et de compresses chaudes humides, ce qui favorise le mûrissement de l'orgelet. Une fois l'orgelet éclaté, la guérison se fait en général d'elle-même.

Le chalazion

Les yeux renferment des glandes que l'on appelle « glandes de Meibomius » et qui produisent la partie huileuse des larmes. Le chalazion est un kyste généralement indolore provoqué par l'obstruction de ces glandes. Il est traité avec des gouttes ophtalmiques ou des pommades antibiotiques et/ou anti-inflammatoires.

La blépharite

Sur les paupières, les glandes sébacées produisent une matière lubrifiante que l'on appelle le sébum. Lorsqu'il y a augmentation de sa production, une bactérie normalement présente sur la peau peut causer une infection comme la blépharite, qui se manifeste par une rougeur de la paupière mobile. Elle est accompagnée de la formation de croûtes, surtout le matin. Habituellement, elle n'entraîne pas de baisse de la vision, mais cause beaucoup d'inconfort à l'oeil.


Références :

1                      http://www.amoq.org/InfoSurMaladies/InfoSurMala-amblyopie.htm

2                      http://www.retinostop.org/

3                      http://www.e-sante.fr/je-souffre-cancer-oeil-melanome-ou-retinoblastome/actualite/1007